Les Terres d'Elrassa Index du Forum
Les Terres d'Elrassa
Bienvenue à toi, aventurier, sur Les Terres d'Elrassa, où une guerre centenaire lie les différents peuples vivants sur cette terre, à toi de te faire une place parmis eux
 
Les Terres d'Elrassa Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
:: Faire payer le traitre ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Elrassa Index du Forum -> Est -> les plaines -> territoire des humains -> place du village
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kelevra
adepte de l'Ombre
adepte de l'Ombre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2008
Messages: 14
race: Ombre-hommes du néant
Sexe: Masculin
Age: 20-25ans
classe: Assassin (Ombre)
caracteristique mentale: Calme, patient, sûr de lui, à la limite de la prétention.
caracteristique physique: Chx noirs, yeux bleus-nuit, brun, grand et mince
xp: 50
niveau: 2
Or: 400 Or; 100 Ar

MessagePosté le: Ven 25 Juil - 23:26 (2008)    Sujet du message: Faire payer le traitre Répondre en citant

J'étais assis à une table dans une taverne. J'avais vu sur la rue et je voyais les gens qui y passaient, le crieur clamait ses nouvelles, la marchande de fleur jurait que sa marchandise était la moins chère ; vraiment, ma journée se passait sans encombres.
La porte s'ouvrit et je vis entrer mon cauchemar : Berthil et deux hommes me cherchaient. Il s'est assis à ma table et me regardait avec un air hautain :

-Tu n'as rien à me dire ?
-Les membres du conseil m'ont convoqué. J'y suis allé et j'ai répondu à leur question.
-Vraiment... Et ils t'ont laissé ressortir sans plus d'histoire ?
-J'ai dis que je travaillais pour vous, comme garde du corps et que je ne me mêlais pas plus de vos affaires.
-C'est très bien... et il ne t'ont rien demandé de plus ?
-Non. Ils m'ont laissé sortir et m'ont souhaité une bonne journée...
-Bien... C'est vieux débris ne se doute de rien ; et ma place au conseil est assuré, et cela grâce à toi, Acan !! Tu as bien fait !! Messieurs, ce jeune homme est prometteur, il ira loin ! Je vous encourage à prendre exemple sur lui.
-Monsieur, demain sera votre nomination ..?
-Oui! et tu seras libre de faire ce que tu veux : ta solde t'attend dans ta chambre avec un nouveau contrat... le dernier !
-Oui monsieur.

Il repartit comme il était arrivé. Je terminais mon repas avant de me rendre à l'auberge. Il y avait une bourse, ainsi qu'une lettre : "élimine les membres du conseil après la cérémonie de ma nomination. C'est ton dernier travail pour moi. Soit discret." Dans la bourse, il y avait quatre cent pièces d'or. Je gardais la missive en espérant pouvoir la donner à un des vieux avant le procès.

Je m'étendais sur le lit et m'endormit. Je me réveillais lorsqu'il faisait nuit noire. *Je devrais donner cette lettre maintenant.* J'ouvris la fenêtre et sortis sans me faire voir. Les ombres cachaient mes déplacements et j'arrivais devant la maison d'un Ancien : Je fis le tour de la chaumière pour constater que la trappe de la cave était ouverte. Je m'y faufilais et vis de la lumière. Une ombre se dessina sur le mur et je me cachais derrière l'étagère la plus proche. La silhouette s'arrêta au milieu de la cave ; une voix tremblante résonna dans le sous-sol :


-Inutile de vous cacher, monsieur Kelevra, je vous attendais.
Je sortais de ma cachette et vis le vieux bonhomme avec son chandelier qui regardait en direction de ma cachette.
-Comment avez-vous su ?
-A chacun ses secrets, jeune homme.
-Je ne jouerais jamais à cache-cache avec vous !
Le vieil homme se tourna vers moi et me regarda avec stupeur avant de rire aux éclats. Il me conduit dans son salon où je pus lui présenter la lettre. Il la lit puis se leva et regarda par la fenêtre :
-Vous pouvez partir et nous laisser régler cette histoire seuls. Nous avons une preuve de sa culpabilité.
-J'assisterai à son procès mais vous pouvez considérer que j'ai quitté la ville.
-Ne voyez pas en cela une punition : vous serez le bienvenue en ville, mais nous devons régler cela entre humain. La marque du chaos entache votre corps et vous risquez d'attirer l'attention des paladins.
-Je comprends...

Je quittais sa demeure pour me rendre à l'auberge. Je récupérais mes affaires et dis à l'aubergiste de faire passer un mot à Berthil : "je quitte la ville mais je n'oublie pas vos directives." Le jour se levait sur la ville et déjà, des gens installaient l'estrade. Je me rendis chez mon ami Nain en attendant les festivités.

La cérémonie commença au zénith. La foule attendait avec impatience l'arrivée du nouveau membre du Conseil. Les Anciens, quant à eux, étaient assis sous un grand chapiteau, et discutaient entre eux pour patienter. L'un deux se leva et commenca :

-Notre communauté s'est réunis aujourd'hui pour donner à un nouveau membre le statut qui lui ai dû. Je demande au nom du conseil que l'on fasse monter Berthil, fils de Beanlin !!
Un homme monta les marches, le visage radieux, souriant, avec lui deux gardes de la cité. La foule l'acclamait comme un héro, alors que c'était un criminel.
-Berthil, au nom de ce conseil, je vous déclare coupable du meurtre de votre père et proclame votre condamnation pour ce jour. Avez-vous quelques choses à dire pour votre défence?
Le sourire de Berthil s'effaça et la seul chose qu'on pouvait lire sur son visage était la peur. Il cherchait nerveusement un visage dans la foule. Mon visage... Les gardes le saisirent et purent le maîtriser malgré son agitation. Il hurlait au traître, lui d'habitude si posé et si calme, tombait son masque.
-Je retrouverais ce traître et je le ferai tuer !! Je suis quelqu'un d'influent et d'important, vous ne pouvez pas me faire ça !!! Je me vengerai !!
-La sentence encouru est la mort !! Bourreau : finissons-en !!
Je m'approchais de Berthil et posa sa tête sur le bois et lui chuchota à l'oreille :
-Voilà le traître trahit... Acan était le même assassin que celui que tu as engager pour tuer ton père... et Acan n'est qu'un fausse identité...
-Comment est-ce possible..?
-Tu ne t'es pas méfié... et voilà le résultat. Ma vengeance s'accomplit...
Dans la foule, quelques-uns se mirent à crier : "mort à l'usurpateur!"
Je levai la hache vers le ciel avant de la laisser retomber sur sa nuque. Sa tête roule sur le sol devant une foule surprise...

Je suis resté trois jours de plus en ville chez Drogan. J'ai appris que les anciens voulais me voir, alors j'ai quitté la ville. J'ignore ce qu'il me voulais mais je préférais ne pas le savoir. Je partis à l'Ouest, en direction des forêts Elfiques.

_________________
Je suis comme la lame d'un Katana... Nul ne peux changer ma façon de vivre.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 25 Juil - 23:26 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Elrassa Index du Forum -> Est -> les plaines -> territoire des humains -> place du village Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com